A Propos

Rubriques

samedi 11 novembre 2017

Sunflowers - Castle Spell


Single extrait de l'album Castle Spell qui sortira le 09/02/2018 chez Only Lovers Records

Le duo portugais Sunflowers s'apprête à enchanter notre début d'année 2018. En février prochain sortira leur second album qui, pour l'avoir découvert en pré-écoute ces jours-ci, regroupe 10 titres complètement déjantés et absolument réjouissants.
Sunflowers c'est du punk-rock où l'ambiance psychédélique n'est jamais très éloignée.
Énergique et puissant, "Castle Spell" est un premier extrait tout à fait représentatif de l'album à venir : addictif  et entêtant.

Pour quelques chanceux, le groupe proposera des concerts en France d'ici la fin d'année.

 Facebook 


Peter Kernel & Their Wicked Orchestra - Stimultania, Strasbourg (24/10/2017)


L'indéfinissable duo Peter Kernel (Barbara Lehnhoff et Aris Bassetti) proposait quelques dates françaises avant la sortie d'un prochain album prévu pour le printemps 2018.

Dans le cadre du Festival Supersounds d'automne, l'association Komakanette les avait programmés pour jouer dans le cadre feutré de la galerie photos Stimultania.

Accompagnés par les musiciens de Their Wicked Orchestra, l'ensemble du groupe officie (parfois tour à tour) au violoncelle, violon alto, clavier harmonium, clavier piano ou encore à la harpe. Chaque titre démarre de façon épurée avec une rythmique puissante où se mêlent un chant vigoureux et de délicates envolées de cordes offrant ainsi une atmosphère à la fois nerveuse et éthérée.

L'ensemble réussit à séduire un public déjà conquis par la gentillesse et la simplicité du groupe.
Les deux concerts proposés ce soir-là permirent aux spectateurs de profiter dans des conditions privilégiées de concerts enchanteurs.

lundi 23 octobre 2017

Godspeed You! Black Emperor - La Laiterie, Strasbourg (20/10/2017)


Godspeed You! Black Emperor est une institution de la musique indépendante canadienne, le groupe évoluant depuis 20 ans dans des mouvances surtout post rock/ambient/experimental. Indissociable du label Constellation Records, chacune des tournées mondiales de GY!BE reste pour beaucoup un évènement absolument inratable.
Jusqu'à présent, après plusieurs rendez-vous manqués, je n'avais eu l'occasion de profiter sur scène que de quelques-uns des 8 membres de GY!BE lors de différents concerts de Silver Mt Zion (sous ses différentes appellations). Autant dire que ce concert de la Laiterie était porteur de grandes attentes et je n'ai pas été déçue.

La première partie relevait surtout d'une performance scénique avec la jeune saxophoniste danoise Mette Rasmussen proposant des morceaux dans un style free jazz qui auront sans doute ravis les amateurs du genre. Quel que soit notre ressenti face à cette prestation, il faut reconnaitre que la jeune femme déploie une énergie impressionnante.

Lorsque ensuite les différents membres de Godspeed You! Black Emperor prennent le temps d'entrer tout à tour sur scène et de démarrer le premier morceau, nous ne sommes déjà plus dans une configuration classique d'un concert face au public. Le positionnement en cercle des 8 membres, leur entrée discrète (tout autant que leur sortie de fin de concert) rend l'atmosphère et le moment plus intimiste. Le public est alors invité à profiter d'un récital où les pièces musicales d'une dizaine de minutes minimum chacune, successions de mouvements lents, puissants puis énervés montrent à quel point les musiciens de GY!BE sont des virtuoses dans la maitrise de leur propre instrument. Que ce soient les cordes, les percussions et les guitares, l'alchimie prend de manière bluffante (après une montée en puissance plus ou moins longue).  L'ambiance dans la salle est tout à la fois planante et torturée. Des images défilent en fond de scène accompagnant les morceaux plus récents et plus bruitistes extraits du dernier album Luciferian Towers. Le concert s'achèvera avec deux classiques aux envolées lyriques "Moya" et "BBF3" prouvant si il était encore besoin de le faire que Godspeed You! Black Emperor demeure à ce jour une référence incontournable de la musique post-rock alternative.

mercredi 20 septembre 2017

Palm Honey – Starving Hysterical Naked, Part 1&2 (single)


Single dont la sortie est prévue le 29 septembre 2017 chez Untitled Recs

Palm Honey est un groupe anglais formé en 2014. Leurs morceaux respirent le rock psychédélique avec des effets et des sonorités teintés 70's. L'ensemble reste pourtant moderne avec une puissance rock bien actuelle. Le single 2 titres que le groupe s'apprête à sortir est un hommage au poème phare d'Allen Ginsberg : HOWL. Puissant, intemporel... "Starving Hysterical Naked, Part 1&2" est un double single fort convaincant.

Site officiel | Facebook | Twitter 

dimanche 17 septembre 2017

Dreams are Like Water - A Sea​-​Spell EP


EP sorti le 1er septembre 2017 chez Vesper Records

"Dreams are Like Water"  est le titre d'un morceau de l'emblématique collectif This Mortal Coil, c'est aussi le nom que s'est choisi un trio néo-zélandais. Le groupe existe depuis deux ans et puise ses influences chez The Cure, les Cocteau Twins, Cranes ou encore Siouxsie and the Banshees. 
Leur premier EP Sea-Spell vient de sortir avec 4 titres qui se présentent comme de flamboyants hommages à leurs illustres inspirateurs. Une écoute revival assez convaincante.

Facebook

samedi 16 septembre 2017

Trudy And The Romance - Is There A Place I Can Go


Extrait de l'EP Junkyard Jazz dont la sortie est prévue le 17 novembre 2017 chez B3SCI Records

Il y a un an, le trio anglais Trudy And The Romance, habitué des scènes britanniques et auteur de nombreux singles, proposait un morceau fort enthousiasmant : "Sandman".
Dans quelques semaines, les trois garçons proposeront un EP dont le premier extrait "Is There A Place I Can Go" est un délice de ballade pop rétro, légère et romantique. La classe britannique.

Site Officiel | Facebook | Twitter

samedi 9 septembre 2017

Everyone Is Dirty - My Neon's Dead


Album prévu le 28 septembre 2017 chez OIM Records

L'un de mes coups de cœur de la rentrée [que je qualifierai de rock mystique] se trouve du côté d'Oakland. Ensemble depuis 2013, les 4 membres de Everyone Is Dirty s'apprêtent à sortir leur second album. L'écoute des 13 pistes nous ramène délicieusement quelques décennies en arrière. My Neon's Dead déroule un patchwork mêlant rock teinté 90s avec riffs hargneux et ravageurs, ballades agrémentées d'un violon aérien ou encore quelques titres flirtant avec le rock psychédélique ("Window Eye" notamment).
My Neon's Dead ne se limite pas à un album vintage fourre-tout. On le sent habité par une forme de mysticisme sans doute inspiré par l'expérience de l'un des membres du groupe qui faillit mourir il y a quelques années d'une allergie à la pénicilline. Il aurait  ainsi vécu une expérience de mort imminente tout juste après la sortie de leur premier LP intitulé, cocasserie de l'histoire, Dying Is Fun. Voilà qui a largement contribué à l'inspiration des morceaux de cette seconde réalisation.
Pour l'instant seuls deux titres sont proposés  à l'écoute mais l'ensemble de l'album mérite le coup d'oreille.